Un petit forum sur les saga Harry Potter et Twilight
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fête du Printemps (Ginny/Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anshaca
Couteau Suisse
avatar

Messages : 57
Puissance : 2816
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 32
Localisation : In a Nice hell

MessageSujet: La fête du Printemps (Ginny/Luna)   Dim 12 Sep - 11:50

TITRE : La fête du Printemps
AUTEUR: Anshaca
PAIRING: Luna Lovegood/Ginny Weasley
RATING: PG
DISCLAIMER : Rien ne m’appartient
DATE: Mars 2010
*************************************************************************************************
Résumé : Lors d’une sortie à Pré au Lard, Luna décide de faire une surprise à une amie pour la fête du Printemps.

Note de l’auteur : C'est une femslash
*************************************************************************************************

La jeune Serdaigle avait préparé sa sortie à Pré au lard avec grand soin. Elle avait choisit ses vêtements depuis trois jours déjà. Et pendant les interclasses, Luna ne cessait de demander de l’aide au directeur de sa maison, le professeur Flitwick. Ce dernier lui donnait des conseils pour transformer des chapeaux. Après le diner, Luna s’installa dans un coin de la salle commune de Serdaigle, armée de sa baguette magique et de son chapeau d’étudiante. La blonde murmurait des formules magiques métamorphosant tour à tour son chapeau en fleur jaune à pétales roses, en gros crapaud, puis en nid d’oiseau. Un peu déçue, la blonde positionna son œuvre sur la tête et fit apparaître un grand miroir devant elle. Elle s’admira pendant quelques minutes puis le retira de sa tête et reprit sa baguette magique. Luna se concentra et récita une nouvelle formule. Cette fois-ci le résultat fut plus satisfaisant. Le chapeau avait reprit une forme de chapeau, mais aux allures végétales. De fines branches de lierres ornaient le contour, tandis qu’au centre, une multitude de minuscules pâquerettes, comme dans un champ se mélangeaient aux herbes folles. Satisfaite de son sort, Luna remit le chapeau sur sa tête puis s’observa longuement dans le miroir. Elle entendait ses condisciples se moquer d’elle, mais la petite blonde n’en avait rien à faire, car pour une fois, elle n’avait pas loupé son coup. De plus, ses cheveux d’un blond passé s’alliait parfaitement avec le vert de ce chapeau et il irait à merveille avec sa robe. D’ailleurs, la blonde monta dans son dortoir et le déposa près de sa robe toute aussi fleurie. Puis elle enfila son pyjama et se glissa dans son lit. Demain serait un grand jour. Elle voulait faire une surprise, et croyait sans aucun doute que la personne en question répondra à son appel. Elle devra se lever tôt afin de tout pouvoir préparer.

Le lendemain matin, Luna s’éveilla à l’aube. Elle s’habilla rapidement et quitta en silence la tour de Serdaigle. Dans sa poche, la blonde avait mis un morceau de parchemin soigneusement plié. Elle voulait l’envoyer à une personne qu’elle aimait beaucoup. D’une démarche dansante, Luna sortit du château et se dirigea vers la volière. La plupart des nichoirs étaient vides. Les hiboux n’étaient pas encore rentrés de leur nuit de chasse. Luna grimpa au dernier étage ou se trouvaient les hiboux de l’école. Elle en attrapa un et lui ficela solidement sa missive. Le hibou ne broncha pas. Ensuite, la petite blonde lui murmura le nom de son destinataire, et lui caressa la tête avant de repartir. La première partie de son plan était effectué. Maintenant, il lui fallait attendre une heure décente pour pouvoir aller prendre son petit déjeuner. Pendant ce temps, Luna se balada près du lac, ou le calamar géant faisait une sorte de gymnastique matinale. Une demi-heure plus tard, la jeune Serdaigle retourna au château. La Grande Salle était en effervescence. Tout les élèves, à partir de la troisième année, ayant une autorisation, avait le droit de se rendre à Pré au Lard de temps en temps. Luna entendait des brides de conversations en allant à la table de sa maison. A huit heures pétantes, un bruit venant du plafond se fit entendre. Une centaine de hiboux firent leur apparition, lâchant dans les assiettes de leur destinataire, colis et lettres. Du coin de l’œil Luna épia son hibou et lorsqu’il lâcha la lettre dans la bonne assiette, Luna quitta la table de la Grande Salle, un toast à la main. Elle devait rejoindre sa tour afin de se changer avant de se rendre à Pré au Lard. Seule dans le dortoir, Luna passa sa robe, lissant du revers de la main ses plis vaporeux. Puis, à l’aide d’une brosse, défit les nœuds de ses cheveux. Ensuite, elle plaça son chapeau printanier sur sa tête. Allant devant le miroir, la petite blonde admira son accoutrement. Arrangeant ses cheveux, Luna prit un petit sac à main qu’elle avait fait elle-même et y rangea un porte monnaie assortit, sa baguette magique et petit paquet enveloppé dans un papier de soie. Puis elle redescendit. Il y avait foule dans le Grand Escalier. Sur son passage, des têtes se retournaient et des rires fusèrent de toutes parts. Mais Luna n’y prêta aucune attention. Elle se présenta devant Rusard, qui de son air mauvais se moqua de son chapeau, et sortit dans le Parc. Le temps s’était adouci, et la neige avait fait place à une grande étendue d’herbes fraiches. Luna, qui n’avait pas de chaussures, savourait le contact de l’herbe tendre sous ses pieds. Elle avait l’impression de ne faire plus qu’un avec la Terre. Elle suivait le groupe d’élèves qui marchaient devant elle, lui lançant des regards amusés. Lorsqu’elle arriva à Pré au Lard, tout le monde se retournait sur son passage. Dans les rues, les commerçants avaient ensorcelé des guirlandes de fleurs qui se mettaient à danser à chaque fois qu’un client rentrait dans un magasin. Avec des yeux rêveurs, Luna les observait, désirant avoir la même chose sur son tête. Mais la jeune fille ne s’arrêta pas, elle continua de marcher jusqu’au bout de la rue principale. A cet endroit, les décorations n’étaient pas présentes. Luna arriva enfin à destination. Elle entra à la Tête de Sanglier, petit pub mal fréquenté. Elle commanda une bière au beurre puis s’installa à une table près de la fenêtre. Au moins de cette place, elle pouvait observer l’arrivée des clients. Au bout de quelques minutes, son attente fut récompensée. Ginny Weasley entra dans le pub miteux, cherchant du regard un visage familier. Quand elle aperçut Luna, un sourire se dessina sur ses lèvres, puis elle fronça les sourcils.

-La lettre, ce matin… C’était toi ? demanda Ginny sans autre préambule.

Souriant, la petite blonde acquiesça.

-Je voulais te faire une surprise. Dit Luna de sa voix nasillarde. Tu es quelqu’un que j’aime beaucoup.

Elle invita la jeune Weasley à s’asseoir et commanda une autre bière au beurre pour son amie.

-Tu ne veux pas qu’on aille ailleurs ? Cet endroit me donne la chair de poule. Suggéra Ginny en regardant les alentours.
-Je trouve que c’est bien ici. Répondit simplement la blonde.

Ginny ne dit plus un mot. Elle connaissait Luna, et savait que la petite blonde avait ses raisons de rester ici. Du coup, la rousse n’osa plus la contrarier et parlait avec elle de tout et de rien. Mais au bout d’un moment, Ginny se posait des questions.

-Luna, je peux savoir pourquoi tu m’as fais venir… Ici ? demanda la rousse
-C’est la fête du Printemps, et mon père dit toujours qu’il faut offrir des choses aux gens qu’on aime bien… répliqua Luna en prenant la main de Ginny.

Elle lui glissa le petit paquet, qui, quelques secondes auparavant se trouvait encore dans son sac. Surprise, Ginny retira sa main et regarda, d’un air étonné le cadeau. Levant un regard interrogateur vers son amie, la rousse déballa l’objet. Elle y découvrit un horrible collier, fabriqué à partir de capsules de bouteilles de bières au beurre. Cependant, Ginny ne su quoi répondre. Elle était émotionnellement touchée par cette marque d’affection.

-Luna… bredouilla-t-elle… C’est très…
-Ca te plait ? demanda Luna, les yeux pétillants.

Ginny acquiesça, ne voulant pas mécontenter la petite Serdaigle.

-Je… Je… Suis très touchée, Luna. Mais je n’ai rien à t’offrir moi. Répliqua la rousse.

Puis Ginny réfléchit un instant. Elle se leva, et prit Luna dans ses bras. Quelque chose de magique se produisit dans cette étreinte. Les deux jeunes filles semblaient avoir quitté ce pub miteux. Elles étaient transportées, ailleurs. Ginny sentit Luna frissonner dans ses bras. Elles étaient tellement heureuses, qu’elles ne remarquèrent même pas la venue de Dumbledore. Le directeur s’approcha d’elles à pas silencieux.

-J’ai toujours prôné l’entente cordiale entre les maisons. Déclara Dumbledore.

Voyant que les deux jeunes filles ne l’avaient pas entendu, il allait rajouter quelque chose, mais quelqu’un l’appela par son prénom et Dumbledore fit volte face.

-Ah… Le printemps… Vive le printemps… lança-t-il en partant.
FIN

_________________
La faute est un poison qui ronge
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vague à l'âme ou bien lame de fond. Chaque fois je fonds quand tout s'enflamme
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-dark.twilight-vampire.com/forum.htm
 
La fête du Printemps (Ginny/Luna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter vs Twilight :: Créativités :: Fanfictions :: Harry Potter-
Sauter vers: