Un petit forum sur les saga Harry Potter et Twilight
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'amour naissant (Hermione/Ginny) [Songfic]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anshaca
Couteau Suisse
avatar

Messages : 57
Puissance : 2816
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 32
Localisation : In a Nice hell

MessageSujet: L'amour naissant (Hermione/Ginny) [Songfic]   Dim 12 Sep - 11:48

TITRE: L’amour naissant
AUTEUR: Anshaca
RATING:PG
PARING: Hermione/Ginny
DISCLAIMER : Aucun des personnages ne m'appartient...
DATE: Janvier 2009
**************************************************************************************
Résumé : Une déclaration d’amour le jour de la St Valentin.

Note de l’auteur : Ceci est une Song fic. La chanson est « Innamoramento » de Mylène Farmer.
Les paroles sont en italique C'est une femslash
**************************************************************************************
Le matin de la saint Valentin, Hermione était seule, assise à une table dans la sale commune de Gryffondor. Elle n’aimait pas particulièrement ce jour car la personne dont elle était secrètement amoureuse ne s’intéressait pas à elle. Cependant, Hermione pensa qu’aujourd’hui serait le meilleur moyen pour déclarer sa flamme. Alors, la jeune fille prit sa plus et déroula un parchemin neuf. Puis, de sa plus belle écriture commença à coucher quelques mots.

Toi qui n'as pas su me reconnaître
Ignorant ma vie, ce monastère, j'ai
Devant moi une porte entrouverte
Sur un peut-être
Même s'il me faut tout recommencer


Un bruit sourd dans son dos la fit sursauter. Le portrait de la Grosse Dame venait de pivoter sur ses gonds. Hermione se retourna rapidement afin de voir qui venait de rentrer dans la salle commune. Elle esquissa un sourire à la nouvelle venue, puis roula précipitamment son parchemin et le rangea dans son sac.

-Salut ! lança Ginny en s’avançant.
-Salut ! répondit Hermione. Tu vas comme tu veux ?
-Ca peut aller. Dit Ginny. Mais c’est affreux le nombre d’angelots qui se promènent dans les couloirs en débitant des poèmes.

Hermione sourit. Elle se sentait quelque peu mal à l’aise. Prenant ses affaires, la jeune fille quitta la salle commune, laissant une Ginny pleine de questions. La rousse se demandait pourquoi son amie avait fuit de la sorte. Une fois à l’extérieur, Hermione se précipita à la bibliothèque. Elle avait besoin d’un endroit au calme avant de commencer les cours. La jeune fille voulait avancer au maximum sa lettre. A l’abri des regards, dans un coin de la bibliothèque, elle reprit son écrit.

Toi qui n'as pas cru ma solitude
Ignorant ses cris, ses angles durs, j'ai
Dans le cœur un fil minuscule
Filament de lune
Qui soutient là, un diamant qui s'use
Mais qui aime…

Le début des cours approchant, Hermione dut une fois de plus stopper son écrit. Elle replia le tout soigneusement et se dépêcha de se rendre dans les cachots afin de suivre son cours potions. Rogue détestait qu’un élève soit en retard pour son cours. Et si c’était un Gryffondor, c’était pire. Sur le chemin, Hermione consulta son emploi du temps et vérifia les cours de la journée. Elle n’aurait pas trop le temps de rédiger sa lettre. Peut-être en cours d’Histoire de la magie. Surtout qu’elle en avait deux heures. Mais seulement cet après midi. Elle arriva juste à temps avant que Rogue ne ferme la porte. Hermione alla s’installer à la table qu’elle partagée avec Ron et Harry, et ces deux amis s’étonnèrent de la voir de si bonne humeur. Lorsque Ron se risqua à lui demander d’où venait se sourire béat qu’elle avait sur ses lèvres, Hermione se contenta de lui répondre qu’il y avait de l’amour dans l’air.

J ' n'ai pas choisi de l'être
Mais c'est là, " l ' Innamoramento "
L'amour, la mort, peut-être
Mais suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à toi
Et c'est là, " l ' Innamoramento "
Tout son être s'impose à moi
Trouver enfin peut-être un écho

Hermione passa toute la journée dans la rédaction de sa lettre. Elle ne perdait pas une minute pour écrire. A l’heure du déjeuner, Harry et Ron l’avaient cherché désespérément, mais la jeune fille ne voulait pas être vue. Elle avait besoin de calme et de tranquillité pour pouvoir retranscrire tout ce qu’elle avait sur le cœur. Parfois ce n’était pas facile, Hermione avait peur de ne pas être comprise. Elle utilisait des mots qui étaient courant pour elle, mais pas pour les autres. De nombreuses fois elle dut se reprendre.

Toi qui n'as pas vu l'autre coté, de
Ma mémoire aux portes condamnées, j'ai
Tout enfoui les trésors du passé
Les années blessées
Comprends-tu qu'il me faudra cesser


A chaque phrase, Hermione songeait à la personne, élue de son cœur. Elle repensait aux moments passés en sa compagnie, les rires, mais les larmes aussi. Le sourire éblouissant qui hantait ses rêves, et la douceur de sa peau. Tout était comme dans ses rêves. Mais Hermione avait peur. Peur de se faire rejeter, d’avouer ses sentiments et de se retrouver devant une porte close, un mur. Elle refoula cette pensée, et continua de rédiger sa lettre. Avec empressement. La jeune fille voulait la terminée avant la nuit tombée, pour avoir le temps de faire l’aller-retour à la volière pour envoyer sa lettre.

Moi qui n'ai plus regardé le ciel, j'ai
Devant moi cette porte entre ouverte, mais
L'inconnu a meurtri plus d'un cœur
Et son âme sœur
On l'espère, on l'attend, on la fuit même
Mais on aime…


Hermione lut une dernière fois, et satisfaite d’elle-même plia soigneusement le parchemin qu’elle glissa à la hâte dans sa poche. Puis elle quitta la salle commune ou elle s’était réfugiée, plus tôt. S’élançant dans le Grand escalier, la jeune fille faisait abstraction de tout ce qu’il l’entourait. Elle était tellement préoccupée qu’elle ne se rendit même pas compte qu’elle avait heurté quelqu’un qu’au moment ou elle se retrouva au sol. Secouant la tête énergiquement, puis se relevant, Hermione regardait avec frayeur la personne qu’elle venait de bousculer.

-Oh Ginny, je… Je suis désolée… Vraiment balbutia Hermione en aidant son amie à se relever.
-C’est pas grave… Je ne t’avais pas vu non plus. Répondit Ginny en se frottant le dos.

Cependant, la rousse aperçut le parchemin par terre. Elle se baissa pour le ramasser, et commença à lire pour voir d’où il provenait. Quand Hermione réalisa que sa lettre n’était plus dans sa poche, mais entre les mains de Ginny, elle devint aussi rouge que les cheveux de son amie. La rousse acheva sa lecture et regarda son amie d’un air soupçonneux.

-C’est à toi ? demanda Ginny.

Hermione se contenta d’hocher la tête et tendit une main devant elle pour récupérer son texte.

-C’est toi qui l’a écrite ? Questionna Ginny en prenant soin d’éloigner le parchemin d’Hermione.
-Oui ! Souffla cette dernière. Tu peux me le rendre ?

D’humeur curieuse, Ginny continua.

-C’est pour qui ? Je le connais ?
-Oui ! Et maintenant rends moi mon parchemin. S’énerva Hermione.

La jeune fille sentait son pouls s’accélérer. Elle était en train de se décomposer. Ginny lui rendit le papier. Mais avant de rendre complètement le parchemin à Hermione, elle ajouta.

-Je suis sûre qu’il appréciera.

Alors Hermione se lança. Finalement, ce texte avait bien été lu par la personne qu’elle aimait. Elle pouvait tout avouer maintenant.

-C’est pour toi… murmura Hermione.
-Pardon ? s’exclama Ginny en retenant le parchemin entre ses doigts.
-C’est pour toi Ginny. Je l’ai écrite pour toi, parce que je t’aime et que tu ne me vois même pas. Et puis j’ai pensé qu’aujourd’hui était un bon jour pour tout avouer. Je voulais te l’envoyer anonymement… Mais j’ai pas eu le temps…

Hermione s’arrêta un instant et leva son visage vers celui de la rousse. Sa vue était brouillée par les larmes.
-Je suis amoureuse de toi Ginny, depuis le premier jour… Et je ne savais pas comment te le dire, j’avais peur de ta réaction, et j’en ai toujours peur, mais maintenant si tu… Enfin, si tu ne veux plus qu’on soit amie… Je comprendrais…

Alors Ginny lâcha le parchemin et se jeta dans les bras d’Hermione. Elle pleurait elle aussi, mais ne savait pas si ses larmes étaient de joie ou de peine.

-Jamais, tu entends, jamais je ne pourrais me trouver loin de toi… Tu as conquis mon cœur en quelques mots. J’ai toujours eu des sentiments à ton égard, mais je ne les pensais pas réciproques, alors j’ai rien dit, préférant t’avoir comme amie que pas du tout. Dit Ginny.
-C’est vrai ? demanda Hermione.

Ginny acquiesça en serrant son âme sœur dans ses bras.

J ' n'ai pas choisi de l'être
Mais c'est là, " l ' Innamoramento "
L'amour, la mort, peut-être
Mais suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à toi
Et c'est là, " l ' Innamoramento "
Tout son être s'impose à moi
Trouver enfin peut-être un écho

_________________
La faute est un poison qui ronge
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vague à l'âme ou bien lame de fond. Chaque fois je fonds quand tout s'enflamme
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-dark.twilight-vampire.com/forum.htm
 
L'amour naissant (Hermione/Ginny) [Songfic]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ron essaie d'étudier[ possible à Harry, Ginny et Hermione ]
» Amour naissant
» Hermione , toujours ici ! ça vous étonne ? [Ginny]
» [FANFIC] L'amour est un vrai champ de battaille
» Le dortoir des filles de première année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter vs Twilight :: Créativités :: Fanfictions :: Harry Potter-
Sauter vers: